15.000 PARTICIPANTS AU CONCERT DE RESISTANCE SOLIDAIRE AVEC LES SANS PAPIERS 59 EXCEPTIONNEL, EXEMPLAIRE, POPULAIRE ET COMBATIF !

mercredi 3 octobre 2007
par  DERCOURT ALAIN
popularité : 13%

 
Après 75 jours de grève de la faim, la préfecture avait fait des propositions aux sans papiers grévistes de la faim par le biais des partenaires associatifs du CSP59, Mrap et Ldh, un engagement de «  réexamen avec bienveillance » sur la base des critères de l'accord DELARUE du 17 juin 2004. Mais voilà que le dernier communiqué préfectoral annonce 6 rejets de grévistes de la faim, 8 renvoyés à la nouvelle commission. La préfecture considère aussi que «  11 personnes ne pouvaient bénéficier du réexamen de leur situation ayant été éloignées du territoire ou résidant hors du département ». ( voir communiqué ci dessous déjà diffusé mais complêté depuis)
 
Bref, après avoir usé d'exactions, de maltraitances contre des sans papiers grévistes de la faim à la grande satisfaction des partisans du parti fasciste, le FN, la préfecture cherche maintenant à se venger de l'échec que la résistance populaire des sans papiers et soutiens lui a infligé. Tous les moyens sont bons pour arriver à ces fins. Parallèlement aux arrestations ciblées des sans papiers actifs, la nouvelle loi préfectorale, c'est comme témoignent de plus en plus de sans papiers sur les propos et attitudes en préfecture : « ne venez plus au CSP59, n'allez plus aux manifestations et vous serez régularisés ». C'est franchement du n'importe quoi fait au nom de la France et des français.
 
Et c'est la dénonciation de ces manquements à l'Etat de droit, aux « valeurs et principes républicains » et à tout ce qui fait que l'on aime la France que par milliers jeunes et moins jeunes sont venus massivement au concert de solidarité avec la résistance exemplaire des sans papiers et de leur CSP59.
 
C'est aussi en jouant que les groupes musicaux « Piece of Salam , Axiom, Les Blaireaux, Loïc Lantoine, Mon Côte Punk, MAP, Marcel et son Orchestre » s'inscrivent dans la résistance.
 
La résistance des sans papiers et soutiens durant l'été a fait échec à la répression et aux projets du Préfet.
 
Le concert géant d'hier fait échec aux stratagèmes répressifs et d'exclusion du CSP59 dont l'unique but est de rendre invisibles les sans papiers.
 
La présence massive de stands associatifs, syndicaux et politiques et les multiples contributions financières et matérielles au concert participent de la mobilisation populaire aux côtés des sans papiers.
 
Concert marqué par un état d'esprit civique, citoyen et républicain. En effet, de mémoire « réunir autant de personnes et pas un seul incident  » avec en prime « une place nettoyée, propre, voilà une formidable leçon que les sans papiers et soutiens ont donné » selon des propos entendus à la fin du Concert. Il y a là un démenti cinglant aux mensonges propagés par Le Pen, repris par le gouvernement et la préfecture sur «  ces sans papiers délinquants, voyous ».
 
Un très grand bravo et un grand merci aux musiciens d'ajouter une dimension culturelle et d'animation à notre combat commun pour une société du vivre ensemble dans l'égalité et pour la régularisation de tous les sans papiers.
 
Bravo à la jeunesse qui confirme par sa présence la popularité toujours grandissante du combat social, citoyen, démocratique, anti-raciste et antifasciste des sans papiers.
 
Les milliers de pétition rendues dans les urnes et les échos revendicatifs du peuple du Nord/Pas de Calais doivent être entendus par le Préfet, le Ministre et le Président de la République.
Fait à Lille le 01/10/07   
Envoyer vos courriers de protestations à m. CANEPA Préfet de Région : au courriel : - communication@nord.pref.gouv.fr - au fax : 03.20.30.56.82. – et à l'Elysée au Président SARKOZY.
 
TOUS LES MERCREDIS, MANIFESTATIONS A 18H, PLACE DE LA REPUBLIQUE/
PARVIS DES DROITS DE L'HOMME!
________________________________________________________________________________
 
Comité des Sans Papiers 59 (CSP59), 42 rue Bernos- Lille- 59800- tél : 06.80.57.50.61- fax : 03.20.74.16.68/03.20.52.76.92. – e-mail : csp59@wanadoo.fr
 
M. CANEPA PREFET DE REGION :
6 GREVISTES DE LA FAIM REJETES DE LA REGULARISATION, C'EST INACCEPTABLE !
 
Le communiqué de la Préfecture du 25/09/07 déclare que « Par ailleurs, un point a été fait sur la situation des personnes qui s'étaient engagées à cesser la grève de la faim dans le cadre du dispositif de sortie de crise proposé par le préfet mi-août. Sur les 56 personnes recensées, 2 personnes étaient en situation régulière, 5 bénéficient d'un récépissé et seront reçues en préfecture dans le cadre de l'examen de leur dossier et 11 personnes ne pouvaient bénéficier du réexamen de leur situation ayant été éloignées du territoire ou résidant hors du département. Sur les 38 personnes restantes, 27 personnes ont déjà été convoquées en préfecture : 4 ne se sont pas présentées, 9 dossiers ont été revus dans un sens favorable, 6 ont fait l'objet d'un rejet et 8 dossiers pourront être examinés par la commission. Les 11 dernières personnes seront reçues prochainement en préfecture ».
 
Le CSP59 proteste avec colère : Tant sur la méthode que sur le fond le procédé est indigne d'un état de droit, de l'exigence de respect des associations de la société civile reconnues dans la Constitution, et même tout simplement du savoir être et du savoir faire. Une telle annonce est autoritaire, brutale à l'instar de la brutalité répressive, parfois sauvage, que la préfecture n'a cessé de perpétrer contre les sans papiers durant les 75 jours qu'a duré la grève de la faim. En annonçant par voie de presse le rejet de 6 grévistes de la faim, le Préfet CANEPA n'est pas à une contradiction près. En effet, à quoi devait donc servir la demande de précision du Préfet CANEPA lui même dans le document de réponse à ses propositions remis aux grévistes de la faim formulée ainsi : « déclare avoir cessé ma grève de la faim et m'engage à contacter une des associations suivantes –   AIDA, CIMADE, EMMAUS, LDH, MRAP, Parce que des Hommes y vivent, SAFFIA, VOIX DE NANAS, en vue de la constitution de mon dossier » . Si c'est pour « constituer le dossier », c'est donc pour le défendre arguments contre arguments. Apparemment les lois xénophobes successives, particulièrement la loi SARKOZY II et la nouvelle votée en première lecture du Ministre HORTEFEUX ne suffisent pas à rassurer M. CANEPA quand à sa capacité et celle de ses services à «  appliquer la loi » raciste face à une défense argumentée du mouvement associatif.
 
Franchement, il y a de quoi se poser la question suivante : Est-il possible que le Préfet CANEPA par ses propositions ne cherchait qu'à bluffer les grévistes de la faim ? Comment se fait-il que les associations n'ont même pas le droit de connaître les motivations de ces «  rejets » pour exercer le droit légitime à la défense argumentée des dossiers des sans papiers ? Qu'est ce donc cette préfecture qui a si peur de la défense argumentée des dossiers au point de n'envisager qu'un «  refus, un point, c'est tout » ? De quoi a donc si peur le pauvre Préfet M. CANEPA ?
 
2 convoqués par la préfecture expulsés en Guinée et au Maroc ont demandé un visa de retour en France pour répondre à leur convocation, demandes restées sans réponse du Préfet. Que deviennent les 2 que le préfet a jeté en pâture à une certaine presse comme des «  délinquants dangereux » alors que l'un a purgé sa peine et est parent d'enfant français donc inexpulsable et l'autre a sauvé la vie à une victime de tentative d'assassinat confirmé par un NON LIEU ? Il est inexact que 4 ne se sont pas présentés parce que c'est la préfecture qui a refusé de les recevoir.  
  
On se rappelle que M. CANEPA n'a cessé par des insinuations, par des allégations de faire croire que lui Préfet de Région voulait de la «  transparence ». Cette annonce est la négation, l'antithèse par excellence de la « transparence ». En fait la « gouvernance » préfectorale n'est qu'une vulgaire répétition, sans aucune intelligence particulière par ailleurs, de la vieille méthode de toutes les dictatures : «  j'ai décidé, c'est comme cela que ça va se faire, vous n'avez qu'à vous taire et vous soumettre ». Contre l'usager sans papiers de la Préfecture du Nord, cela est bien facile pour le Préfet de se bomber le torse. Ils, elles sont sans papiers, étrangers du Maghreb, d'Afrique Noire et d'Asie, ils, elles sont «  bougnoules, bamboulas, fourmis », et sont les boucs-émissaires du seul parti, le FN, qui a osé déclarer publiquement son soutien à la répression préfectorale sauvage contre les sans papiers et dont les électeurs ont permis l'élection de l'actuel Président.
 
Hé bien NON, M. CANEPA, nous serons des milliers ce dimanche 30 septembre 07 sur la Place de la République à partir de 15h à l'occasion du grand concert de solidarité avec les sans papiers à dire :

LA France, PAYS BERCEAU DES DROITS DE L'HOMME, RESTERA UN PAYS D'ACCUEIL, UN PAYS D'HUMANITE, UN ETAT DE DROIT DONT LA DEVISE UNIVERSELLE EST : LES HUMAINS NAISSENT EGAUX EN DROIT ET EN DIGNITE !

 
Si vous ne l'avez pas encore compris, nous, sans papiers et soutiens, trouverons ensemble les moyens démocratiques et populaires pour que VIVE LE VIVRE ENSEMBLE DANS L'EGALITE DES DROITS, Y COMPRIS POUR LES USAGERS SANS PAPIERS DE L'ADMINISTRATION PREFECTORALE !
Fait à Lille le 26/09/07

Contact

Section Départementale du Pas de Calais de la Fédération Syndicale Unitaire
FSU 62


Maison des sociétés

16 rue Aristide Briand

62 000 Arras


Tél-Fax : 03.21.71.14.89
Mél : fsu62@fsu.fr

Secrétaire départementale : Catherine Piecuch

contact presse FSU 62 : 06.63.10.79.13
mél : fsu62@fsu.fr ou fsu62@wanadoo.fr

Navigation

Agenda

<<

2018

 

<<

Octobre

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
2930311234
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois