Après la victoire contre le CPE ; ensemble offensifs/ves ce 1er Mai contre toutes les précarités !

samedi 29 avril 2006
par  DERCOURT ALAIN
popularité : 19%

Une fois encore, démontrons notre force dans l’unité en manifestant le 1er mai 2006 à Lille

Rassemblement 10h30 place Vanhoenacker
(quartier de Moulins) pour se rendre à la fête de la soupe à Wazemmes, place Casquette

Après la victoire contre le CPE
Ensemble offensifs/ves ce 1er Mai
Contre toutes les précarités !

Deux mois de luttes, une remarquable unité de la jeunesse et du monde du travail ont permis le retrait du CPE. C’est une victoire sans précédent face à un gouvernement qui était resté sourd à toutes les exigences sociales.
Pour autant, le combat n’est pas terminé. Le CNE, la loi d’égalité des chances (l’apprentissage à 14 ans, le travail de nuit dès 15 ans...) doivent aussi être supprimés. Ce 1er mai sera l’occasion de réaffirmer ces revendications, mais aussi celles de tout le monde du travail.

Abolissons la précarité sous toutes ses formes

La précarité au travail ne se résume pas au CPE et au CNE. Les salariés en CAE (ex-CES), CDD, intérim, temps partiel contraint... sont dans le privé et dans le public des millions de victimes de la précarité. Cette précarité au travail induit la précarité dans l’accès au logement, à la santé, à l’éducation, à la culture... Au-delà, les plus précaires d’entre nous sont les millions de chômeurs, les victimes des licenciements !

Toutes les revendications sociales doivent être satisfaites...

Bas salaires, licenciements, remises en cause du droit du travail, attaques contre les services publics, la santé, les retraites et l’éducation... la liste est longue des doléances des salariés de ce pays. Il s’agit aujourd’hui de reprendre l’offensive face à un gouvernement ébranlé par l’échec du CPE.

Solidaires par-delà les frontières !

C’est à travers l’Europe et la planète que se développe la précarité. Notre combat ne saurait s’arrêter aux postes frontières. Mais au-delà, l’incertitude quotidienne est plus grave encore pour les populations qui sont victimes de la guerre (Irak, Palestine, Tchad, Tchétchénie...) ou de sa menace imminente (Iran, Syrie...).

Défendons les libertés publiques, refusons la répression

Deux mois durant, les mobilisations de la jeunesse ont été réprimées. Suite logique des lois sécuritaires LSI, LSQ, lois Perben I et II, plan Vigipirate et dernièrement la plus grave d’entre elles, "l’état d’urgence" datant de la guerre d’Algérie. Ce gouvernement veut aujourd’hui criminaliser le mouvement social, réprimer le mouvement syndical et stigmatiser davantage les habitants des quartiers populaires, les immigrés et sans-papiers avec les projets de loi de prévention de la délinquance et de réforme du CESEDA de Sarkozy. Le nouveau projet de loi liberticide du député Raoult est une menace pour nos libertés fondamentales.

Une fois encore, démontrons notre force dans l’unité en manifestant le 1er mai 2006 à Lille
Rassemblement 10h30 place Vanhoenacker
(quartier de Moulins)
pour se rendre à la fête de la soupe à Wazemmes, place Casquette


Premiers signataires :
Assemblée interfacs de Lille, SUD étudiants, UNEF, FSU, CFDT, CGT, Solidaires, UNSA..


Contact

Section Départementale du Pas de Calais de la Fédération Syndicale Unitaire
FSU 62


Maison des sociétés

16 rue Aristide Briand

62 000 Arras


Tél-Fax : 03.21.71.14.89
Mél : fsu62@fsu.fr

Secrétaire départementale : Catherine Piecuch

contact presse FSU 62 : 06.63.10.79.13
mél : fsu62@fsu.fr ou fsu62@wanadoo.fr

Agenda

<<

2018

 

<<

Décembre

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
262728293012
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31123456
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois