Les retraité.e.s rincé.e.s et bientôt essoré.e.s

lundi 15 octobre 2018
par  DERCOURT ALAIN
popularité : 20%

Les retraité.e.s rincé.e.s et bientôt essoré.e.s

Le gouvernement a décidé de "privilégier le travail" - il suffirait de "traverser la rue" pour en trouver ? - et pour cela il prévoit une baisse des dépenses publiques...

Les recettes de l’ancien monde sont reprises : opposer les actifs et les inactifs, les jeunes aux vieux, les très pauvres aux pauvres, les pas riches à ceux qui ont un peu... Et en même temps, continuer à supprimer les impôts et taxes pour les très riches, à baisser les recettes de la sécurité sociale en supprimant les cotisations patronales et salariales pour affaiblir les solidarités.

Moins d’enseignants, moins de fonctionnaires, moins de services publics, une misère pour les hôpitaux, un "plan pauvreté" minimaliste, une paupérisation et une précarisation généralisées : c’est en marche pour 2019 !

La réforme des retraites que prépare J.P. Delevoye, prend la même direction avec pour but de baisser les retraites à venir et de diminuer la part des retraites actuelles dans la richesse nationale (passer de 13 % du Produit intérieur brut à 11 %).

Pour les retraité.e.s, c’est toujours la même rengaine : ils coûtent trop cher !

Pour mémoire le montant des pensions est à peu près équivalent à celui des dividendes versées aux actionnaires ; les dividendes du CAC 40 ont augmenté d’un peu plus de 20% cette année...

Après de nombreuses attaques sur le pouvoir d’achat des retraité.e.s : suppression de la 1/2 part pour les veuves et veufs, fiscalisation des 10 % pour famille nombreuse, report des dates de revalorisation, gel des pensions, augmentation de 25 % de la CSG... le premier Ministre continue à attaquer le montant des pensions sans état d’âme.

En 2019 et en 2020 quelque soit l’inflation - de juillet 2018 à juillet 2019 elle s’élève à 2,3 % - les pensions ne seront revalorisées que de 0,3 % - avec une prévision
d’augmentation des prix pour chaque année de 1,6 %.

Autrement dit, après la diminution des pensions due à la ponction de CSG en 2018, la baisse du pouvoir d’achat des retraité.e.s est programmée pour les deux années à venir.

En 3 ans, en moyenne les retraité.e.s perdront presque 10 % de leur pouvoir d’achat !

Inadmissible ! Intolérable !

La Section Fédérale des Retraité.e.s de la FSU 59/62 appelle à l’action en octobre.

Ainsi que le 12 novembre pour le service public d’éducation !
...
La suite du journal ci-dessous


Documents joints

PDF - 607.2 ko

Contact

Section Départementale du Pas de Calais de la Fédération Syndicale Unitaire
FSU 62


Maison des sociétés

16 rue Aristide Briand

62 000 Arras


Tél-Fax : 03.21.71.14.89
Mél : fsu62@fsu.fr

Secrétaire départementale : Catherine Piecuch

contact presse FSU 62 : 06.63.10.79.13
mél : fsu62@fsu.fr ou fsu62@wanadoo.fr

Agenda

<<

2018

 

<<

Novembre

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
2930311234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293012
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois