le samedi 10 juin venez nombreux à Douai et à Arleux

jeudi 1er juin 2006
par  DERCOURT ALAIN
popularité : 21%

NOUS, Collectifs, Organisations syndicales, associatives, politiques, Élu(e)s et Collectivités avec la CONVERGENCE NATIONALE des COLLECTIFS de Défense et de Développement des Services Publics, nous appelons toutes celles et ceux qui vivent dans notre Pays à faire du samedi 10 juin une grande journée nationale pour les services publics nationalisés

Collectifs de défenses des services publics

Avec la convergence nationale des collectifs de défenses et de développement des services publics

NOUS, Collectifs, Organisations syndicales, associatives, politiques, Élu(e)s et Collectivités avec la CONVERGENCE NATIONALE des COLLECTIFS de Défense et de Développement des Services Publics, nous appelons toutes celles et ceux qui vivent dans notre Pays à faire du samedi 10 juin une grande journée nationale pour les services publics nationalisés

nous voulons :

· Les RECONQUÉRIR - parce que depuis des années, ils sont victimes de gouvernements qui, au nom de la rentabilité, les ont sciemment détériorés, privés de moyens, livrés aux intérêts privés.
· Les DĖVELOPPER et les ĖTENDRE - parce que pendant des années leur rôle et leurs missions ont été sciemment réduits et que des besoins nouveaux sont apparus !
· Les DĖMOCRATISER - parce que la participation des usager(e)s, des associations, des élu(e)s, des salarié(e)s et des organisations syndicales, à la définition collective de leurs objectifs et au contrôle de leur fonctionnement est une nécessité absolue pour répondre quotidiennement aux besoins essentiels de la population.

¨ NOUS FERONS DU 10 JUIN UNE GRANDE JOURNÉE DE CONVERGENCE DE TOUTES LES FORCES QUI SONT EN LUTTE, que ce soit à propos de la Poste, de l’Hôpital et la Santé, de l’Ėducation, des Transports, de l’Ėnergie, de l’Equipement, des collectivités territoriales, de la sécurité sociale...
-  Pour RÉSISTER aux politiques organisant la régression et le démantèlement des Services Publics Nationalisés.
-  Et pour EXIGER qu’ils soient mis en capacité de garantir, sur l’ensemble du territoire, l’accès libre et égal de toutes et tous aux DROITS FONDAMENTAUX.

.Cela implique nécessairement de RECONSTRUIRE ET DÉVELOPPER, en liaison avec ces exigences, une propriété 100% publique, en situation de non concurrence, à partir des Services de réseaux déjà privatisés ou en voie de l’être, auxquels viendront s’ajouter de nouveaux Services Publics Nationalisés, décidés et installés démocratiquement comme pourraient l’être : l’Eau (captation, gestion de la ressource, distribution, assainissement), les déchets...

La qualité de nos vies et celle de l’avenir de nos enfants en dépendent !

¨ NOUS NE SOMMES PAS SEULS !
En Allemagne, en Grèce, en Norvège, au Royaume-Uni, au Danemark, d’importantes luttes convergent avec les nôtres.
Les peuples opposent une résistance de plus en plus résolue aux politiques libérales qui, en Europe comme sur tous les Continents, veulent réduire à l’état de marchandises l’ensemble des activités humaines, les soumettre à une concurrence généralisée pour satisfaire des intérêts privés au détriment de l’intérêt général et de la solidarité.

Ces politiques, par la recherche permanente d’une rentabilité financière maximale, engendrent la croissance des inégalités et pour le plus grand nombre, la précarité, l’insécurité sociale et les discriminations.
Ce sont elles que par deux fois en moins d’un an, avec le NON au référendum et les mobilisations historiques pour le retrait du CPE, une majorité de françaises et de français ont clairement rejetées, mettant en difficulté le Gouvernement et montrant qu’il y a dans ce pays une forte aspiration à d’autres choix de société.

¨ IL FAUT POURSUIVRE CE MOUVEMENT, RENFORCER LES CONVERGENCES ET LES DYNAMIQUES UNITAIRES pour exiger que soient concrètement mises en œuvre, dans l’ensemble des grands secteurs de la vie économique et sociale du pays - agriculture, industrie, services -, des politiques publiques ambitieuses fondées sur les grandes priorités que sont l’Education et la Qualification, l’Emploi et la sécurité professionnelle, l’accès aux Droits Fondamentaux, l’Aménagement équilibré du Territoire.

· Le processus de libéralisation et de privatisation du Secteur de l’Énergie et les politiques de mise en concurrence de ses Entreprises Publiques qui permettent au Privé d’en prendre le contrôle. Le projet de fusion entre SUEZ et GDF s’inscrit dans ce processus qui livre cette entreprise nationale au Privé et les usagers commencent déjà à en payer la facture.
· Ces mêmes politiques de mise en concurrence et de privatisation, qu’elles soient en cours ou déjà réalisées, dans les Transports (SNCF, SNCM, RTM...), La Poste, les Télécommunications, l’Hôpital public, la protection sociale et plus généralement, tous les secteurs relevant des Droits Fondamentaux...

· Que ces Services fassent l’objet d’une réappropriation à 100%publique, en situation non-concurrentielle, garantie par la Loi.

· Qu’il retire toutes les mesures réduisant les moyens humains et matériels dont disposent les Services Publics pour garantir l’exercice des Droits et assurer efficacement leurs missions.
- NOTAMMENT pour l’ensemble du Service public et laïc de l’Éducation Nationale encore frappé par la suppression de plus de 800 postes dans la région Nord-Pas de Calais, et menacé par de nombreuses mesures visant à restreindre l’accès au savoir et à la qualification de tous- dont entre autres, l’apprentissage à 14 ans, la remise en question du Collège unique, l’entrée sélective dans les Facultés, la déréglementation et la mise en concurrence des Établissements - ainsi que pour le Secteur Public de la Santé, qui connaît une situation de crise intolérable, particulièrement dans le domaine hospitalier -

· La création de SERVICES PUBLICS NATIONALISES NOUVEAUX dans les domaines du Logement social, des Services à la petite enfance, aux personnes âgées, dépendantes, handicapées, de la Génétique et du Médicament (recherche - production - contrôle - diffusion), du Crédit.

· Concernant les Collectivités Territoriales, quel que soit leur niveau, les transferts de charges sans compensations correspondantes, qui leur sont imposés par la « décentralisation » Raffarin, et, plus profondément, la véritable asphyxie financière à laquelle elles sont soumises par toute une série de mesures gouvernementales. Cette décharge systématique de responsabilités met en péril la capacité de ces Collectivités à remplir leurs missions de Service Public au bénéfice de la population, tandis que se creusent les inégalités.
· L’acharnement des inconditionnels du libéralisme à vouloir nous imposer la directive BOLKESTEIN votée au parlement européen, le 10 février dernier.

¨ Le 10 juin sera l’occasion de relier la mobilisation massive en faveur de la défense et du développement des Services Publics à celle pour le rejet de toute directive favorisant le dumping social, la précarité, les discriminations, le recul des droits et s’inscrivant dans la libéralisation et la marchandisation des services telles que les préconise l’OMC avec l’Accord Général sur le Commerce des Services (AGCS) qui devrait se conclure fin 2006).
Comme à GUÉRET le 5 mars 2005, à PARIS le 19 novembre 2005

le samedi 10 juin venez nombreux à Douai et à Arleux

par dizaines de milliers réaffirmons toutes et tous ensemble, avec des délégations européennes partout où cela sera possible, notre volonté d’amplifier l’action pour que soit RECONNU et MIS EN OEUVRE, par les mesures politiques et législatives nécessaires, le RÔLE INDISPENSABLE DES SERVICES PUBLICS dans une société SOLIDAIRE se réclamant des valeurs républicaines de LAÏCITÉ, de LIBERTÉ, d’ÉGALITÉ, de FRATERNITÉ.

DOUAI - Place d’Armes :
12 h 00 à 14 h00 :
- Midi festif (Merguez,...Rafraîchissements)
14 h/17 h débats :
- 1ère table Ronde : éducation -formation/accès à l’emploi.
- 2ème table ronde : Energie - Eau - Communication (La Poste) - Transports.
- 3ème table ronde : Sécurité Sociale - Santé.

ARLEUX à la péniche :
18 h 00 : Projection d’un film sur 36 et débat sur la précarité
19 h 30 : Clôture de des débats avec animation musicale.

Animation Débats avec les militants de :

CGT, FSU, Solidaires-Sud, Confédération Paysanne,
ATTAC, Secours Populaire Français, Loisirs Solidarité Retraités,
Parti Communiste Français, Mouvement Républicain et Citoyen, Ligue Communiste Révolutionnaire, les Verts, Parti Socialiste.


Contact

Section Départementale du Pas de Calais de la Fédération Syndicale Unitaire
FSU 62


Maison des sociétés

16 rue Aristide Briand

62 000 Arras


Tél-Fax : 03.21.71.14.89
Mél : fsu62@fsu.fr

Secrétaire départementale : Catherine Piecuch

contact presse FSU 62 : 06.63.10.79.13
mél : fsu62@fsu.fr ou fsu62@wanadoo.fr

Agenda

<<

2018

 

<<

Septembre

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
272829303112
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois