manifestation nationale à Paris le dimanche 30 septembre départ 13h30 Nation

mardi 18 septembre 2012
par  DERCOURT ALAIN
popularité : 6%

Contre le traité budgétaire européen, exigeons un référendum !

Le Président de la République a décidé de faire ratifier le traité sur la stabilité, la coordination et la gouvernance (TSCG) de l’Union économique et monétaire par le Parlement en octobre ; l’ajout d’un texte sur "la croissance" n’est qu’un habillage qui ne réduit en rien la dangerosité de l’ensemble du traité.

Qu’est-ce que ce traité budgétaire européen ?

* Il institutionnalise la "règle d’or" qui oblige les Etats à présenter des budgets équilibrés et interdit quasiment les déficits budgétaires ce qui revient à réduire les budgets annuels d’environ 87 milliards d’euros, ce qui correspond au budget annuel de l’Education nationale.

* La politique budgétaire de chaque Etat ne sera plus décidée par un gouvernement élu par le peuple mais soumis à l’autorité de la commission européenne.

* Des sanctions financières seront imposées aux Etats qui ne respecteront pas ces contraintes budgétaires.

* Les Etats seront aussi contraints d’adopter des "réformes structurelles", diminution de la dépense publique, réforme de la protection sociale....

Si ce traité est adopté :

- La dépense et l’emploi publics seront des coûts à réduire à tout prix.

- Toutes nos revendications concernant nos salaires, nos conditions de travail, nos retraites ou l’emploi public dans l’Education, la santé, la justice... seront rejetées car incompatibles avec ce traité.

- Cette obligation d’équilibre budgétaire entérine pour des années les politiques d’austérité et empêche tout investissement pour l’avenir.

- C’est la victoire des politiques néolibérales, du patronat et des marchés financiers contre les salariés et retraités.

Pourquoi exigeons-nous un référendum ?

Il est impossible de ne pas consulter le peuple sur une question aussi fondamentale. La ratification parlementaire de ce traité organiserait une nouvelle réduction de la souveraineté populaire déjà mise à mal en 2008 quand les députés et sénateurs ont décidé d’aller à l’encontre du vote populaire exprimé le 29 mai 2005 par le non au traité constitutionnel européen.

D’après un sondage organisé le 27 août, 72% des Français souhaitent un référendum. C’est au peuple de s’exprimer sur ce qui le concerne et aura une influence sur les conditions de vie et de travail de chacun !

La FSU Nord et Pas-de-Calais appelle à participer à la manifestation nationale à Paris le dimanche 30 septembre départ 13h30 Nation

à l’initiative l’appel d’Attac, Collectif pour un Audit citoyen de la dette, CADTM, CGT FINANCES, Les Économistes Atterrés, Fondation Copernic, Front de gauche – Parti communiste français – Parti de gauche – Gauche unitaire, Les Alternatifs, M’PEP, Marches Européennes, NPA, Réseau Éducation Populaire, SNESUP-FSU, Union syndicale Solidaires...

ci-dessous tract au format PDF


Documents joints

tract

Contact

Section Départementale du Pas de Calais de la Fédération Syndicale Unitaire
FSU 62


Maison des sociétés

16 rue Aristide Briand

62 000 Arras


Tél-Fax : 03.21.71.14.89
Mél : fsu62@fsu.fr

Secrétaire départementale : Catherine Piecuch

contact presse FSU 62 : 06.63.10.79.13
mél : fsu62@fsu.fr ou fsu62@wanadoo.fr

Agenda

<<

2018

 

<<

Octobre

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
2930311234
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois